samedi 1 juillet 2017

déluge vespéral







Ciel en partance
voix de l'âme et du temps

ils sont cent
ils avancent penchés
unis de jour    alliés de nuit

métissés        substance singulière
à la force du jour sans étoiles

hybrides        vague d’encre      noire 
le soleil crache l’heure    nuit lointaine 
les cœurs s’accrochent au vent 
                          ciel veiné de suie 
déluge vespéral



5 commentaires:

Patrick Lucas a dit…

âme de nuit
sans étoiles
vague noire
de suie

Arlette A a dit…

Du plus profond de la nuit
l'eau du ciel en déluge... peut -être
lave les suies des cauchemars errants

Patrick Lucas a dit…

obscure contrainte
ils sont Un
il est Tout

Ariaga a dit…

Centaines, dizaines, unité, tout est déjà là dans la totalité de ce qui est.

mémoire du silence a dit…

@ Patrick Lucas ...

nuit noire
obscure suie




@ Arlette A ...

elle les apaise
des rêves naitront




@ Ariaga ...

Et la lumière fut ;-)






>>>>>>>>>>>>> Amitié vers vous, que l'été vous soit doux.