mercredi 12 juillet 2017

pluie d'été






Le ciel avance 
        fluide dans son prestige 
                    agite la pluie 
                          dilue la terre 

les arbres dansent 
les herbes respirent 
le sol détrempe sa chair d’argile




5 commentaires:

Anonyme a dit…

Très beau.

Maïté/ Aliénor a dit…

très belle transcription graphique qui sied parfaitement à la sobriété des mots.
Bel été chère Maria-D... Nous attendons l'eau mais pas en rafales de mitraillette.

Anonyme a dit…

j'adoreeeeeeeeeee!!!
besos
tilk

mémoire du silence a dit…

Merci à vous
que l'été vous soit de beauté

René Chabriere a dit…


Une fenêtre ouverte,
trente-cinq degrés dehors,
et même pas de vent
pour feuilleter les quelques pages,
qui restent blanches.

Il faut attendre la nuit,
peut-être un peu de fraîcheur,
quelques gouttes de pluie
qui vont s'écraser
sur le cahier.

Oh, j'avais oublié,
les poèmes écrits
à l'encre, et
ils sont retournés
d'où ils étaient venus.

Diluées par la pluie ,
les lettres se sont mêlées
et envolées dans la nuit de l'été
faisant une escorte aux rêves .
Dont je ne me souviens plus .

-
RC